Pédagogie

Voir le film sur l'Ecole Steiner de Verrières

Chemin vers une pédagogie vivante :

De nombreux parents s’interrogent sur l’évolution de notre société et les conséquences que peuvent avoir, sur leur vie et celle de leurs enfants, les dérives liées au culte de la performance et de l’individualisme.

L’éducation et l’enseignement que reçoivent les enfants sont une des réponses que l’on peut apporter.
Plutôt que du savoir à « emmagasiner » ou des techniques à acquérir de l’extérieur, la pédagogie Steiner-Waldorf propose une démarche propice à éveiller les facultés et les dons que chaque enfant porte en lui.

Cet enseignement se fait en respectant au mieux les rythmes d’évolution des enfants. Comme nous pouvons l’observer, un enfant se développe en effet par étapes et non pas de façon linéaire. Ainsi les matières enseignées sont introduites et évoluent au rythme des enfants pour les accompagner dans leur épanouissement intellectuel, artistique et spirituel.

"L’éducation devient alors un art, un art véritable qui doit travailler sur le matériau le plus noble qui soit au monde : l’homme lui-même… De même que le peintre doit acquérir un sens pour les formes et les couleurs, l’artiste éducateur doit pouvoir suivre et saisir la nature humaine dans sa totalité, telle qu’elle se manifeste en l’enfant." (Rudolf Steiner, 1919).

 

Particularités de la pédagogie Steiner-Waldorf

A l’occasion de l’ouverture de la première école mettant en œuvre la pédagogie qu’il proposait (l’école Waldorf de Stuttgart en 1919), Rudolf Steiner disait :

"Le but de cette école est d’arriver, par un enseignement qui repose sur une connaissance approfondie de l’être humain, à éduquer des enfants qui soient sains et forts dans leur corps, libres dans leur âme et créateurs dans leur esprit. L’enseignement de l’école repose sur cet équilibre entre les activités intellectuelles, artistiques et manuelles. Elles concourent à harmoniser l’être humain dans ses facultés de penser, de sentir et de vouloir."

Tout ce qui est intellectuel découle de ce qui est artistique. Et c’est bien un élément artistique qui sous-tend de bout en bout l’enseignement de l’Ecole Waldorf. C’est de manière imagée qu’il faut amener l’enfant à ce qu’il doit faire.

C’est pourquoi tout au long de la scolarité, sont proposées non seulement :

- des activités artistiques, plastiques et musicales, qui participent à l’éveil de la créativité de l’âme et de l’esprit : la peinture, le modelage, le dessin de forme, l’eurythmie (un art du mouvement spécifique aux écoles Steiner-Waldorf), le chant, la musique instrumentale aboutissant à la création d’un orchestre des enfants, la gymnastique, le théâtre.

- des activités manuelles, qui aident à la formation et à l’équilibre du corps : le tricot, la couture, le tissage, le travail du bois, le jardinage, etc.

Mais aussi :

- des matières générales, faisant l’objet du cours principal. Il se déroule au cours de l’année sous forme d’une période de 3 à 4 semaines pendant laquelle une matière est étudiée. Elle est ensuite mise « en sommeil » pendant quelques temps, laissant à l’enfant la possibilité de l’assimiler avant de la revisiter. Le français, les mathématiques, la géographie, l’histoire, les langues étrangères (anglais et allemand jusqu'à la 5e classe puis anglais, allemand et espagnol - en option-) sont enseignés d’une manière vivante, adaptée à l’âge de l’élève. L'approche de ces matières plus intellectuelles se fait toujours par l'expérimentation ainsi que par le langage imagé et artistique, notamment dans les plus petites classes.

Ces différentes activités sont proposées aux enfants en fonction de leur âge, de 7 ans à 18 ans. Chaque matière, tel un organisme vivant, se métamorphose au cours de la scolarité pour aller du global au plus spécifique et technique. Ainsi, le dessin de forme, par exemple, évolue au cours de la scolarité pour aboutir à la géométrie.

Au jardin d'enfants, de 2 à 6 ans, l'apprentissage scolaire n’a pas sa place. Seule l'expérimentation est au programme, que ce soit par le jeu, les rondes et comptines, les histoires, les activités manuelles et artistiques, la fabrication hebdomadaire du pain, les promenades...Le rythme de la journée, de la semaine et de l'année, avec ses fêtes, en constitue l'ossature.

Le groupe constitué en 1ère classe évolue jusqu’en 8ème classe avec le même professeur principal et sans redoublement. Au sein du groupe le respect de l’autre sans distinction ethnique, couche sociale ou appartenance confessionnelle est primordial, de même que l’esprit universaliste qui tout en se reconnaissant dans les valeurs fondamentales du christianisme exclut tout prosélytisme.

De la 9ème à la 12ème classe, des professeurs spécialistes de leur matière seront mis en face des élèves. La recherche de l'autonomie et la responsabilisation seront des maîtres-mots.

C’est la réussite du groupe social qui est recherchée afin de donner au monde de futurs adultes solidaires et respectueux les uns des autres.